30/06/2013

Vous avez signé !

 

Accueil et liste des articles

  

Vous avez signé !

 

Fonctionnement.jpgCe qui a toujours été formidable dans la plupart des institutions sensées éduquer la masse populaire est la fâcheuse tendance à adopter comme conduite ce qui pourrait se résumer sous le slogan : « Faites ce que je dis mais, surtout ne faites pas  ce que je fais ! »

 Ceci est valable pour la classe politique, religieuse et éducative. Tous ces beaux Messieurs ou belles Mesdames  s’empressent toujours de vous faire lire et surtout signer un règlement. De cette manière, en cas de faille de votre part, ils pourront vous en pointer l’article ou le paragraphe et ainsi démontrer la supériorité de leur pouvoir. Et,  également ô combien vous êtes un dangereux criminel. Votre signature est sensée « prouver » que vous êtes, sinon d’accord, mais au moins, vous avez acceptez de suivre les règles vous ayant  été imposées. En cas de litige quelconque, ils se sentiront ainsi couverts par la loi en démontrant que vous avez « signé »  Ce qui est, soit dit en passant, une royale  illusion car, je ne connais aucun de ces établissements ayant eu la bonne idée de vérifier si la signature apposée au bas du document est bien la bonne. Vous pouvez signer Marcel tout en vous appelant Rodriguez qu’ils ne s’apercevront de rien !  Donc, on pourrait en déduire que l’apparent « sérieux » de cet acte est en réalité qu’une farce stupide autant que ridicule. Car en cas de litige, celui qui a signé comme bon lui a semblé à ce moment-là, pourra aisément prouver, en montrant un document officiel comme une carte d’identité, quelle apparence à se véritable signature !  Bref, Mais, où voulez-vous en venir ? Allez-vous me dire. Oh…une chose très simple. Il n’y a que les escrocs qui trouvent toujours les meilleures excuses pour leurs filouteries. Ce contrat que l’on vous oblige à signer pour suivre le règlement intérieur du Lycée n’est qu’une arnaque à sens unique.

Pour commencer, je dirai que les élèves sont obligés de « signer » afin de prouver l’engagement pris avec l’établissement.  Bien, mais un contrat honnête, se signe à deux !!! En cas de conflit, existe-t-il une preuve écrite, de l’engagement pris provenant de la part de l’établissement ? Bien sûr que non. Ne sent-on pas venir l’arnaque ?

Voyez-vous, si pour une raison indépendante de la volonté de mon fils, ce dernier arrive en retard. On ne le laissera pas rentrer en cours. C’est marqué sur le contrat. La raison du retard peut-être une panne de Métro, une grève de bus ou tout autre événement dont la responsabilité ne peut, humainement, lui être attribuée. Et bien..on s’en fout ! Il ratera une heure de cours, aura le droit au regard inquisiteur du professeur, une baisse d’estime générale à tous les rayons administratifs de l’établissement et des sanctions lui pendront alors au nez. Il perdra une heure de cours, pour laquelle…nous, parents, d’une façon ou d’une autre, avons payé ! Un peu comme si vous payez une pizza et que le livreur refuse de vous la laisser car, vous avez ouvert la porte avec 5 minutes de retard. Vous étiez au petit coin au moment du coup de sonnette mais il s’en balance, il repart aussi sec !

Alors, mon fils, insupportable criminel, devra se rendre à la « Vie Scolaire » pour se confondre en excuses et « signer » son retard. Comme ça, l’administration accumule par « preuves » écrites les erreurs de l’élève. De plus, les parents devront prendre leur plus belle plume et justifier également le retard de leur enfant.  Bien, tout est bien et dans la plus stricte légalité et clarté. C’est pour le bon fonctionnement de l’établissement. Lorsque l’on vit en communauté, il faut certaines règles.

Bien, alors peut-on m’expliquer pourquoi, lorsqu’un professeur est en retard, l’établissement lui laisse les portes ouvertes ? Pourquoi également, ce même professeur n’envoi pas un mot d’excuse à ses élèves ? Pourquoi, les parents n’en sont-ils pas informés ?  Appliquons-nous là, à la lettre, le règlement concernant le respect d’autrui ?  Finalement, on pourra toujours évoquer que « nous » ( en parlant de l’établissement) n’avons rien signé !

 Egalement, lorsqu’un professeur a la bonne idée de laisser son cours planté là, pendant plusieurs jours, pour suivre un stage, nous trouvons cela normal. Mais moi, je dis que c’est disposer du temps des autres avec un manque de considération évident. En début d’année, on a pris l’engagement de donner des cours tel jour à telle heure. On a « signé » pour ça. Les élèves ont pris l’engagement d’y assister. Respectons les engagements. Surtout qu’un stage, est une chose qui peut se prévoir. Ce n’est pas une panne soudaine des transports en commun. Le fait de ne pas l’avoir prévu est une faute d’organisation.

 Si la ou le professeur s’absente pour un stage ou une autre raison, ce n’est vraiment pas grave. Avec un autoritarisme naturel digne des meilleures dictatures, on obligera les élèves à rattraper le temps perdu un autre jour. On ne demandera jamais si cela dérange quelqu’un. L’art et la manière de se prendre pour Dieu le père et disposer du temps des autres.

Que dirait-on si l’élève ayant été obligé de s’absenter un jour ou deux,  ordonnait au professeur de venir « rattraper » ses cours chez l’élève le jour et à l’heure que celui-ci décide ?

Ah !Ah !Ah! Idée saugrenue. Mais, où va-t-il chercher tout ça ? Et pourtant, normalement le client est roi. Les clients, dans ce cas là, sont les  l’élèves, ne l’oublions pas.

 Extrait du livre de Jean Luc Goubet : Les 1001 aberrations de l'intelligence humaine

 


                       

NOUVEAU !

Du même auteur

LES REGLES DU JEU

de JEAN-LUC GOUBET

 

Nouveau ! également disponible pour liseuses KOBO / FNAC

Disponible DANS LA BOUTIQUE KINDLE AMAZON. FR



ESPRIT est tu là ?couv LES REGLES DU JEU.jpg

 

Bien nombreux sont encore les mystères du monde et bien présomptueux est celui qui affirmerait les avoir tous percés.

Pour cette raison même, la plupart des règles de la vie nous sont encore inconnues.

Ce sont les règles du jeu. Mystérieuses et envoûtantes, sans cesse présentes mais insaisissables, elles nous accompagnent tout au long de notre existence terrestre et probablement au-delà !  

  La frontière de l’impossible recule à mesure que les connaissances avancent et, ce qui était extraordinaire hier est, aujourd’hui, des plus ordinaires.

Toute nouvelle découverte est une véritable explosion. Une simple idée partie du néant, sans poids ni matière,  s’étend vers l’infini et dans  toutes les directions. Il suffit de trois fois rien pour changer les perspectives de l’humanité toute entière. Il suffit   de découvrir ce qui a toujours existé car, « rien ne se perd et rien ne se crée », le modeler à l’aide de notre intelligence et le jeter sur la table. L’utilisation d’une seule carte abandonnée par un mauvais joueur peut faire rebondir le dénouement du jeu. Ajouter une seule connaissance à notre savoir peut contribuer à résoudre les mystères les plus anciens et nous aider ainsi à passer de la sorcellerie à la science et du surnaturel au naturel. 

C’est ce que nous tenterons de faire au cours de ce livre. Nous jouerons une carte laissée de côté depuis fort longtemps.

Nous allons jouer la carte de l’esprit.

 

Cliquer sur les liens pour

ACHETER LES REGLES DU JEU POUR LISEUSES KOBO / FNAC

ACHETER LES REGLES DU JEU POUR LISEUSES KINDLE / AMAZON

==================================================================================

          NOUVEAU  !  Se procurer le livre à lire sur une liseuse KOBO / FNAC

en cliquant sur le lien : LE SECRET D'UN FAKIR, Ben-Ghou-Bey l'homme

          NOUVEAU !  lire un extrait ou se procurer le livre en version PDF 

           Se procurer le livre à lire sur une liseuse KINDLE / AMAZON
 
 

 
 UNE HISTOIRE VRAIE EXCEPTIONNELLE !

PLUS D'INFORMATIONS SUR LE BLOG :

 


STYLET BGB.jpg


 

 
fakir,douleur,endorphine,recherche,esprit,religion,enterré vivant,histoire vraie,larbig,charbonier,meditation,concentration,livre,insolite,extraordinaire,medecine,psychologie,reincarnation,kardec,hibernation,coma,etat altere de conscience

Les commentaires sont fermés.