03/06/2013

Le jour où la Terre s’arrête...Samedi

 

Accueil et liste des articles

 

Le jour où la Terre s’arrête...Samedi

 

roswell,area,alien,paranormal,pape,gène,adn,cerveau,scientifiquement prouvé,tabac,fdj,naturisme,justice,amende,pantalon,egalite des sexes,touriste,impots,domenech,lecture,rire,hd,sdf,auteur,conflits,albinos,races,guerres,kindle,amazon,armement,enseignement,di eu,richelieu,idiocracy,incompetence,abstinence,carnaval,apparenceLoin de moi, l’idée d’offenser ou d’insulter les idées d’un fidèle. Croire cela serait mal me juger, et m’en vouloir pour mes propos serait faire preuve d’intolérance. Ce qui est profondément injuste et très certainement mal vu par le Dieu, quel qu’il soit. Ceci dit, il est humainement impossible de rester de marbre, inerte, faire comme si de rien n’était lorsqu’une situation heurte profondément votre compréhension. Ne pas réagir, serait une insulte à l’intelligence humaine. 

 Samedi soir, Toulouse. Les clients de l’hôtel où je travaille, demandent au réceptionniste de bien vouloir débloquer la porte d’entrée. En effet, dans cet établissement, la réception est au premier étage et, après vérification à l’interphone et écran vidéo, l’employé doit ouvrir au client qui a préalablement appuyé sur la sonnette. Je disais donc que, ce soir-là, afin de faciliter leur retour, les clients demandent à mon collègue de bien vouloir laisser la porte du bas débloquée car… pour motif religieux …., aujourd’hui samedi, ils n’étaient pas autorisés  à se servir d’un interrupteur, un bouton, un levier, bref, tout ce qui peux mettre en branle électriquement un mouvement quelconque.

 Aussi absurde que cela puisse paraitre, le client étant roi, c’est pourtant ce qui a été fait. Au risque de voir rentrer un délinquant demander la caisse. Car, évidemment, comme dans presque toutes les villes du monde, passée une certaine heure, laisser sa porte ouverte, n’est pas bon signe. Encore moins d’intelligence.

Tolérance et respect, voilà le mot d’ordre lorsque, sous le couvert d’une religion, un individu fait son petit caprice.

Mine de rien, ce respect des lois « divines », à momentanément mis en danger le reste de la clientèle. Enfin, Dieu, certainement reconnaissant devant autant de dévotion, fit que la nuit fut tranquille. Et, surtout que le pauvre réceptionniste  ne se retrouve pas avec un calibre pointé sous le nez !

Mais, la petite histoire ne s’arrête pas là !  Tout homme moyennement intelligent pourra aisément anticiper ce que le respect absolu de cette règle peut engendrer. Dans notre vie moderne « pousse bouton », les situations délicates deviennent alors légion. Vous en conviendrez avec moi.

Et le respect envers une loi «  Divine » peut aisément se transformer en un manque de respect total envers autrui frisant l’indécence. C’est ainsi que ce soir-là, mon collègue fut obligé de monter dans la chambre de ces messieurs afin d’allumer. Ces derniers ne désirant évidemment pas rester dans le noir ! Visiblement dormir la lumière éclairée ne les gênait pas non plus ! N’oublions pas que « Dieu » ne veut aucun contact avec ce maudit interrupteur. Donc, s’ils n’ont pas eu le droit d’allumer, logiquement, ils n’ont pas pu éteindre. Du moins avant minuit, heure où le dimanche pointe son nez ! Est-ce intelligemment concevable ?  Quand je pense que nous écoutons fréquemment nos savants se demander s’il pourrait exister…dans l’univers… un autre endroit où « l’intelligence » serait aussi développée que la nôtre ! …je rigole !

 Si nous analysons encore un peu mieux l’état d’esprit de nos croyants en question, nous pouvons constater un égoïsme hors norme. En effet, qu’ils soient persuadés qu’enfreindre cette loi de Dieu va les envoyer en enfer, passe encore. Je ne discute pas. Peut être ont-ils raison. Mais, pratiquement obliger  un autre  à le faire à leur place, cela signifie qu’ils n’en ont rien à battre si le voisin va passer l’éternité sur le barbecue à Lucifer !

  

 Extrait du livre de Jean Luc Goubet : Les 1001 aberrations de l'intelligence humaine

 


                       

NOUVEAU !

Du même auteur

LES REGLES DU JEU

de JEAN-LUC GOUBET

 

ENFIN DISPONIBLE DANS LA BOUTIQUE KINDLE AMAZON. FR !


ESPRIT est tu là ?couv LES REGLES DU JEU.jpg

 

Bien nombreux sont encore les mystères du monde et bien présomptueux est celui qui affirmerait les avoir tous percés.

Pour cette raison même, la plupart des règles de la vie nous sont encore inconnues.

Ce sont les règles du jeu. Mystérieuses et envoûtantes, sans cesse présentes mais insaisissables, elles nous accompagnent tout au long de notre existence terrestre et probablement au-delà !  

  La frontière de l’impossible recule à mesure que les connaissances avancent et, ce qui était extraordinaire hier est, aujourd’hui, des plus ordinaires.

Toute nouvelle découverte est une véritable explosion. Une simple idée partie du néant, sans poids ni matière,  s’étend vers l’infini et dans  toutes les directions. Il suffit de trois fois rien pour changer les perspectives de l’humanité toute entière. Il suffit   de découvrir ce qui a toujours existé car, « rien ne se perd et rien ne se crée », le modeler à l’aide de notre intelligence et le jeter sur la table. L’utilisation d’une seule carte abandonnée par un mauvais joueur peut faire rebondir le dénouement du jeu. Ajouter une seule connaissance à notre savoir peut contribuer à résoudre les mystères les plus anciens et nous aider ainsi à passer de la sorcellerie à la science et du surnaturel au naturel. 

C’est ce que nous tenterons de faire au cours de ce livre. Nous jouerons une carte laissée de côté depuis fort longtemps.

Nous allons jouer la carte de l’esprit.

==================================================================================

Nouveau

disponible uniquement sur KINDLE AMAZON

 
 UNE HISTOIRE VRAIE EXCEPTIONNELLE !

PLUS D'INFORMATIONS SUR LE BLOG :

 


STYLET BGB.jpg


 

 
fakir,douleur,endorphine,recherche,esprit,religion,enterré vivant,histoire vraie,larbig,charbonier,meditation,concentration,livre,insolite,extraordinaire,medecine,psychologie,reincarnation,kardec,hibernation,coma,etat altere de conscience

Les commentaires sont fermés.