20/04/2013

*Découvertes et banalités.

 

Accueil et liste des articles

Découvertes et banalités.

 

sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area  ,alien,paranormal,pape,gène,adn,cerveau,scientifiquement prouvé,tabac,fdj,naturisme,justice,amende,pantalon,egalite des sexes,touriste,impots,domenechCe qui fait un être « intelligent » est tout d'abord la curiosité. Cette faculté à explorer l'inconnu le confronte à de nouveaux dangers et problèmes. De par ce fait, instinct de survie oblige, il devra mettre en œuvre son intelligence afin de comprendre et maîtriser les nouvelles données qui s'offrent à lui. S'il y parvient, il y aura alors un progrès. Sinon, il peut courir à sa perte. En effet, chaque nouvelle découverte est une arme à double tranchant. L'intelligence  permet à l'homme ( ou tout autre être pensant)  d'en user à son profit et non à sa perte. 

Compte tenu de cela, plus les découvertes s'accumulent, plus grande devra être la maîtrise car les dangers sont alors multipliés d'autant. Pour cette raison, outre le développement technologique, il serait bon d’accroitre notre fameuse intelligence et encore mieux : travailler un autre élément vital à notre bien être qu’est la sagesse. Mais nous en sommes loin et de ce fait, il est presque à se demander s'il est bon de faire des découvertes. Si nous n'avions pas inventé la bombe atomique, nous n'aurions pas la perpétuelle crainte d'en recevoir une sur la tête ! Et voilà la question. Pourquoi avons-nous  cette peur?

 Tout simplement parce qu'à l'intérieur de nous-mêmes, il est absolument clair : notre intelligence n’est pas à la hauteur de notre prétention. Faut-il alors arrêter d'être curieux ? Faut-il arrêter de chercher et ainsi éviter de découvrir de nouveaux dangers ? Non, il faut tout simplement faire preuve d'un peu plus d'intelligence.    Mais, n'allons pas trop vite. Nous reviendrons sur ce sujet.

 Au début donc, il y a la curiosité. Cette dernière déclenchée par une autre qualité qu'est l'observation. Un même fait n'aura pas la même incidence sur la vie d'un imbécile que sur celle d'un être plus développé intellectuellement. Nous pouvons donc « jauger » l'intelligence d'un être à ses réactions face à un événement identique. Un abruti admirera  son MP3 pour sa capacité à stocker le plus grand nombre possible de concerts de « casseroles et tam tam » . Ces derniers, hurlés et braillés par des drogués notoires catapultés « stars » de rock, pop, hip-hop ou autre onomatopées ridicules. Tandis, que l'intelligent réalisera le nombre de prouesses techniques accumulées dans ces petits bijoux du génie humain. 

 Quel est le pourcentage d'entre-nous  s'intéressant à l'inconnu ? Quel est le nombre d'êtres sur cette planète « évoluée » faisant passer l'intérêt d'une découverte devant celui d'une banalité ? Il n'y a qu'à prendre un simple journal. Pas plus tard que la semaine dernière, juin 2008, je feuilletais la « Dépêche ». Quotidien de la région de Toulouse où j'habite. En première page, la terrible défaite des bleus devant l'Italie pour la Coupe Euro 2008 de football. Tout le monde se pose la question sur l'avenir de l'entraîneur Raymond Domenech. A l'intérieur du journal, 2 pleines pages, recto verso sur la « catastrophe » du siècle. Le même jour, dans la même feuille de chou, rubrique fait divers et recette de cuisine, la navette spatiale américaine était suivie par un objet non identifié. Mais, alors là, nous nous en foutons. Vous vous rendez compte....on a perdu! L'article de ce fait divers pourtant digne d’intérêt, compte en tout et pour tout 22 mots. Les voici: 

Les astronautes de la navette spatiale américaine Discovery ont remarqué un objet non identifié flottant dans l’espace à l’arrière de leur engin.

 Nous n'en saurons pas plus. Ni le lendemain et encore moins le surlendemain. Par contre, les articles de la "CATA" nationale contre les Italiens continueront d'alimenter les rotatives une semaine durant.

 

Les commentaires sont fermés.