13/04/2013

Nul n’est censé ignorer la Loi !

 

Accueil et liste des articles

 Nul n’est censé ignorer la Loi !

 

            sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area  ,alien,paranormal,pape,gène,adn,cerveau,scientifiquement prouvé,tabac,fdj,naturisme,justice,amende,pantalonVoici encore un petit dicton qui démontre allègrement l’absurde de notre « intelligence ». En effet, peut-on vraiment y croire ? Si, pour une raison ou une autre, vous voilà face à un juge, que vous tentiez « radoucir » votre cas en plaidant «  je ne savais pas », il est presque certain que l’érudit en face de vous répliquera d’un ton grave et affirmatif : «  Nul n’est censé ignorer la Loi ! »

                        La question à se poser est : Y croit-il vraiment ?

             Les lois se comptent par milliers. Voire dizaines de milliers. Elles sont plus  amendées qu’un gâteau aux amandes. Elles changent continuellement et l’autre zèbre, pensent vraiment que le simple Monsieur tout le monde va savoir ça sur le bout des doigts ?

             Trouvez-moi, un homme de Loi, le « Pro » du barreau qui les connaisse toutes et même seulement la moitié !

                                              De plus, la situation est parfois encore plus incompréhensible. Il existe des centaines de petites lois à la noix (qui, elles, ne sont pas amendées !), absurdes, désuètes ou d’un autre siècle et pourtant  toujours en vigueur.

             Un simple exemple bien connu au sujet du port de pantalon par les femmes et toujours d’actualité: La loi du 26 Brumaire an IX de la République dispose que toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation, et celle ci ne peut être donnée qu’au vu d’un certificat d’un officier de santé.

Deux circulaires de 1892 et 1909 autorisent le port féminin du pantalon à vélo puis à cheval.

             Evidemment, certains vont dire que cette remarque est stupide et infondée. N’oublions pas que les Lois sont faites pour être contournées (ce qui prouve d’ailleurs la mauvaise foi de nombreux hommes de loi) et, de ce fait, il sera argumenté que de nos jours, porter un pantalon n’est plus synonyme d’apparat masculin. La gente féminine en fait également usage. Donc, la femme arborant ce vêtement n’est pas en infraction au vue de la Loi. Elle ne désire pas s’habiller en homme, mais simplement en femme moderne.

             Bien, quoi qu’il en soit. Quelque part et une fois de plus, quelqu’un ne fait pas son travail. En effet. Si la loi persiste et est reconnue comme dépassée, pourquoi, bon sang de bonsoir, n’y a-t-il pas un responsable  prenant une gomme et raye une bonne fois pour toute cette absurdité ?

            Deuxième possibilité. Si toute la machine juridique est chargée de faire respecter la Loi, ou plutôt les lois, il nous faudra admettre que le travail est mal fait. Il n’y a qu’à voir le nombre de femmes en pantalon dans la rue.

            De plus, l’Etat cherche constamment le moyen de renflouer les caisses vides (administrées par des professionnels sortis et diplômés des hautes études commerciales) alors, plutôt que constamment inventer de nouvelles taxes ou Impôts, porter ainsi préjudice à l’honnête citoyen, commençons par faire respecter les lois existantes en verbalisant les infracteurs.

            Rappelons que : Nul n’est censé ignorer la Loi et encore moins l’Etat !


Obs: Rien que pour m'embêter et me contredire, quelques temps après la rédaction de ce texte, la loi sur l'interdiction du port du pantalon par les femmes a été abrogée depuis janvier 2013 ! Mais rassurez-vous, il y a encore d'autres loi "aussi" intelligentes toujours en vigueur.

 

Les commentaires sont fermés.