11/04/2013

Combien avez-vous dit ?

 

Accueil et liste des articles

Combien avez-vous dit ?

 sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area 51,alien,paranormal,pape,gène,adn,cerveau,scientifiquement prouvé,tabac,fdj,naturisme,justiceNous serons tous d’accord sur le fait qu’une personne doit être punie en rapport de ses actes. Et, pour cela, tout au long de l’histoire, les hommes ont fait preuve de beaucoup d’imagination. Nous avons eu droit au pal, au bûcher, à la crucifixion, la roue, la guillotine, la chaise électrique et nous en oublions. Heureusement, dans la plupart des pays modernes et dans un souci humanitaire, ces pratiques barbares ont été écartées de nos us et coutumes.   

 Donc, hormis les amendes sonnantes et trébuchantes, nous n’avons guère d’autres ressources que d’enfermer ces bonnes gens derrière des barreaux.

 Surgit alors une aberration comme nous les aimons. En effet, certaines des bourdes que l’homme propose sur le marché de la bêtise, peuvent encore arriver à se comprendre. Oui, car elles émanent d’une couche de la société pouvant être  qualifiée de primaire. Ceci, sans offense ni arrière pensée dégradante. Il faut tout de même reconnaître que, tous ne jouissons pas du même stade d’évolution. Par conséquent, le même « crime » n’a pas forcément la même valeur pour tous. Un agissement est donc d’autant plus grave s’il est commis par une personne évoluée et consciente. D’ailleurs, la justice prend également ces éléments en compte afin de rendre un verdict le plus juste possible. Dans cette balance sera évalué si le sujet est apte « mentalement » autrement dit, s’il est suffisamment intelligent pour comprendre la portée de ces actes et, s’il en est ainsi s’il y a calcul et préméditation des faits, la peine appliquée sera en conséquence.

 Socialement parlant, tous n’avons pas les capacités de conclure les études menant au métier de Juge. Ce n’est quand même pas une charge à la portée de chacun. Il faut faire des études poussées demandant des qualités intellectuelles d’un certain niveau. Ce qui veut dire que, ces personnes sont doublement coupables des absurdités qu’elles peuvent engendrer. Etant donné leur niveau, elles sont ou du moins devraient être entièrement conscientes de leurs agissements. Et les bourdes commises sont alors difficilement excusables.

 Alors, peut-on nous expliquer comment, dans certains pays avancés que nous ne nommerons pas, est-il possible qu’un « juge » puisse lire un verdict, comme ça, le plus naturellement du monde, sans tiquer ni hésiter,  condamnant un criminel à 300 années de prison ? Ou encore à deux condamnations à vie consécutives ? Nous sommes tous conscients que la médecine à permis un certain allongement de la durée de vie mais, tout de même, un tel optimisme nous semble légèrement déplacé !

 Nous pouvons sérieusement douter de la santé mentale du magistrat  acceptant, sans sourcilier, lire une telle aberration.

 Trois ans et demi après les attentats à Madrid du 11 mars 2004, La justice espagnole a condamné mercredi 21octobre 2007  28 accusés des attentats, dont trois à des peines record de quelque 40.000 ans de prison !

L'accusation avait réclamé au total 311 865 années de prison pour les 28 inculpés.

 Ce genre de situation porte à rire si elle a lieu dans la cour d’une école primaire mais, au sein d’un très honorable tribunal de justice, il y a de quoi se poser quelques questions !

 

Les commentaires sont fermés.