07/04/2013

* Pessimisme et conformisme

 

   Accueil et liste des articles

Pessimisme et conformisme.

                ridicule,combien,tarif,bourse,organisation,viande,cheval,salaire,mathematiques,maison,vie,credit,écriture,sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area 51,alien,paranormal,pape,gène,adn,cerveau,scientifiquement prouvé,tabac,connaissances,singe,mode,déprimeComme je l’ai déjà mentionné, malgré parfois le caractère négatif des observations faites dans ce livre, je suis loin d’être pessimiste. Reconnaître la bêtise persistante et présente dans le raisonnement ou les comportements humains n’est qu’une triste constatation. Il me reste néanmoins l’espoir que cet acharnement à vouloir continuellement faire les choses à l’envers puisse s’estomper au fil du temps.

             Le pessimisme et le conformisme sont  d’ailleurs une autre forme de bêtise très répandue. C’est une « intelligence » fainéante. Ces deux états d’âme sont assez proches l’un de l’autre avec toutefois une touche de « catastrophisme » plus développée pour le pessimiste.  L’un comme l’autre stagne dans le « déjà fait » et bien souvent, fait par les autres. Aucune notion d’innovation, de création ou de courage face aux difficultés. C’est comme ça et on y peut rien. Un peu comme ces « savants »   jurant exclusivement par l’influence des gènes. Nous en avons parlé un peu plus haut. Tout est tracé, ficelé, modelé. A quoi bon lutter ? Jouer à l’euromillion ? Quelle idiotie ! En général « l’intelligent » qui dit cela vous regarde, vous joueur, avec des yeux exorbités, reflétant à la fois étonnement, mépris, supériorité et une ferme conviction que vous êtes un crédule de la pire espèce.

 _ Mais, tu sais combien de chance il existe pour que tu sortes le gros lot ? Une sur 116.531.800! C’est comme si… 

 

Et là interviennent alors toutes les savantes formules de statistiques, et probabilités mathématiques qui prouvent A+B que vous perdez votre temps et votre argent. « C’est comme si tu sautais en parachute au dessus de l’Allemagne et que tu tombes pile poil sur le type dont on t’avait fourni, au hasard, et au préalable le nom et le prénom ! C’est mission impossible ! »

 Ce à quoi je réponds bien souvent, que je n’avais qu’une chance sur 6 milliard de tomber sur un tel connard, et je l’ai pourtant fait sans problème ! 

Enfin, il est vrai que les chances sont minimes, voire extrêmement minimes. N’empêche que, depuis sa création en 2004, nous parlons de l’Euromillion, plus de 177 « parachutistes de l’impossible » sont tombés sur les bons numéros. Ils sont aujourd’hui millionnaires ! Le record est de 115 436 126 euros pour un petit saut en dessus de l’Allemagne et un seul gagnant !

 D’autres, d’un air supérieur, vous lance à la figure que vous avez plus de chance de recevoir une météorite sur le crâne que de sortir le pactole. C’est statistique. Ce à quoi je réponds que dans les journaux, nous trouvons presque chaque semaine un petit veinard qui, ici ou ailleurs, a sorti un chèque avec six zéro. Alors que les articles sur un type ayant reçu un caillou venu de l’espace sur la tête sont plutôt rares ! Sans le courage de penser à l’impossible, sans le rêve, en conservant uniquement cette fainéantise cérébrale que sont le conformisme et le pessimisme, nous n’aurions jamais mis les pieds sur la lune. Nous ne serions même probablement jamais nés. Etant donné qu’il n’y avait qu’une chance sur 100 ou 200 millions que notre spermatozoïde gagne la course !

Les commentaires sont fermés.