18/03/2013

Preuve par Adn

        Accueil et liste des articles

Preuve par Adn

écriture,sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area 51,alien,paranormal,pape,gène,adnVoici encore un domaine où, ces dernières années, la science a fait des progrès fulgurants. A ce sujet, il n'existe aucun doute. Maintenant et une fois de plus, la bêtise généralisée combat allègrement cette avancée du génie humain.

En effet, à l'égal de toutes les autres découvertes ou progrès, dans quelque domaine que ce soit, vient s'accoupler le phénomène de mode et la sensation que, cette fois-ci, nous tenons la solution à tous nos problèmes. En ce qui concerne l'ADN, il est de notoriété publique que cette avancée permet de déceler à coup sûr ( cette fois-ci c'est bon) le coupable de faits répréhensibles par la loi. Combien sont les reportages, les débats, les discussions et surtout les affirmations que cette technique est infaillible. Nous tenons enfin la reine des preuves et les malfrats n'ont qu'à bien se tenir. Oui mais....c'est évidemment sans compter avec le facteur humain, pour ne pas dire avec la bêtise humaine qui, elle, si, semble vraiment infaillible.

Pour commencer cette fameuse identification indubitable ne l'est déjà plus tout à fait dans le cas de vrais jumeaux monozygotes. Suivant l'Insee, rien qu'en France Métropolitaine nous comptons près de 800 000 naissances à l'année. La proportion de naissances gémellaires est approximativement de 1 pour 100 soit 8000 bambins. Les vrais jumeaux approximativement 1 sur 4 de ce chiffre, soit 2000 cas spéciaux par an génétiquement parlant ! Ce qui, bien sûr, va en s'accumulant au fil du temps. Ces chiffres risquent encore d'être estimés à la hausse lorsque l'on sait que sous les effets des traitements contre la stérilité, le nombre de naissance de jumeaux est en forte hausse. Bref, tout ceci pour faire remarquer que le nombre d'assassins et d'innocents qui risquent d'avoir le même ADN peut devenir inquiétant.

Le recours aux tests ADN est somme toute une nouveauté. A peine quelques années. Et pourtant, nous pouvons déjà recensées des failles, rares certes, exceptionnelles sans doute, mais bel et bien existantes. En l'an 2000, en Angleterre, un homme atteint de la maladie de Parkinson et ne pouvant se déplacer seul, fut accusé d'un cambriolage perpétré à 300 kilomètres de chez lui. L'ADN correspondait. Il n'y a donc pas à tergiversé. C'est vous ! Et bien non, ce n'était pas lui. Seulement ce que nous désignons par : "un faux positif" Et ce cas, ne fut malheureusement pas le seul...déjà !

Voici l’extrait d’un article daté du mois de mars 2009

Source LCI.fr .. le 19/03/2009 - 12h10

Allemagne - Faute d'ADN distinct, les jumeaux suspects relâchés

·        Des jumeaux arrêtés pour un cambriolage spectaculaire à Berlin ont été relâchés car il était impossible de distinguer le coupable.

·        Leur ADN était quasi-identique.

Le weekend des 24 et 25 janvier, KaDeWe, le plus grand magasin d'Europe avec ses 60.000 m², a été victime d'un cambriolage spectaculaire…….

….Il s'agit de jumeaux âgés de 27 ans. Après vérification, le parquet de Berlin a expliqué qu'un seul des deux hommes avait pris part au vol. Pour l'identifier, la justice comptait sur une trace ADN retrouvée sur les lieux. Problème : faute de pouvoir distinguer lequel en raison d'un ADN"quasiment identique", la justice a dû les relâcher tous les deux.  "Il résulte des preuves dont nous disposons qu'au moins un des deux frères a pris part au vol, mais il n'a pas été possible d'identifier lequel", explique le parquet.

Tout ceci sans compter les erreurs de manipulations dans les laboratoires. Les gens qui y travaillent sont des humains. Les autres erreurs pouvant intervenir lors de la collecte sur les lieux du crime, ou le transport. Vous, tout comme moi, brave et honnête citoyen, avez très certainement laissé traîner votre ADN sur des lieux qui, plus tard, ont été des scènes de crime etc.  

Oh, évidemment, il pourrait sembler démesurément prétentieux pour un simple « réceptionniste » que je suis de mettre en doute la valeur de ces fantastiques avancés scientifiques. Mais, entendons nous bien, ce ne sont pas ces valeurs qui sont ici critiquées, mais le manque d’intelligence dont nous faisons preuve concernant leur usage. J’ai émis ces doutes, malgré les affirmations généralisées des autorités compétentes. Ces dernières composées, très certainement de personnes hautement qualifiées et bardées de diplômes tous plus prestigieux les uns que les autres font malheureusement preuve d’un manque évident d’intelligence. Il ne fallait pourtant pas sortir de Saint Cyr pour entrevoir les bourdes qu’une telle confiance en cette technique pourrait engendrer. Et comme pour étayer encore plus mes convictions, quelques semaines après avoir écris ces lignes, voici le résumé d’une affaire qui à fait de gros articles sur les journaux, fin mars 2009.

Source Associated Press :

Les policiers allemands qui recherchaient depuis plusieurs années ( 16 ! ) une mystérieuse tueuse en série vont devoir reprendre les enquêtes à zéro. Les traces ADN laissées sur les lieux de dizaines de crimes appartenaient en fait à une femme rapidement mise hors de cause: elle travaillait dans une société fabriquant précisément les bâtonnets utilisés pour les prélèvements génétiques….Le même ADN, celui d'une femme, avait été retrouvé sur 40 scènes de crime différentes ces dernières années, en Allemagne, en Autriche et en France….le fameux ADN a été identifié comme étant celui d'une employée d'une firme bavaroise qui fabrique les bâtonnets utilisés par la police scientifique. Cette femme, dont l'identité n'a pas été précisée, travaille dans le service d'expédition des colis de bâtonnets ! 

 ( Ha ! ha! ha ! La honte !!!!)

 Tout cela sans compter avec le « Chimérisme » phénomène génétique rare, certes, mais existant tout de même. En biologie, une « Chimère » est un organisme formé de deux populations de cellules génétiquement différentes. En d’autres termes et pour faire court, une personne peut présenter deux ADN et suivant l’endroit du corps où est prélevé l’échantillon à analyser, le résultat peut être totalement différent ! Hé Hé Hé !

Et c’est déjà arrivé !

 En résumé, cela fait beaucoup de conditions à réunir pour que ces "preuves" soient absolues. 

Tout cette merveilleuse technique pourquoi ? Pour qu'au final les juges ou les jurés condamnent un homme sur leurs intimes convictions. Un peu : « comme bon vous semble ». Car, c'est comme cela que ça se passe.  Preuves ou pas preuves, au moment de vérité, ce ne sont que des indices. Rien de plus.

A voir ces liens : Ma mère a deux ADN

L'apparence de la certitude


Extrait du livre de Jean Luc Goubet : Les 1001 aberrations de l'intelligence humaine


 

Commentaires

Je vous complimente pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : www.boitakados.fr | 01/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je vous félicite pour votre paragraphe. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. serrurier paris paris paris paris serrurier paris paris ée serrurier paris paris de serrurier paris paris 12, serrurier paris s conseils et banlieue:. La serrurier paris paris dépannage ou coincée à un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés dans la place? Entrée

91, serrurier, serrures Deals serrurier paris paris ages Deals du mois. Offres spéciales Serrurier Paris 15. Serrurier professionnalisons ou tous vos besoin utilisante. Nos équipe de serrurier , Paris 5, verrouillage cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou la serrurier a claqué, la Première serrurier confie tout comme (serrure.

Le temps à faisant le domaine de la serrurerie, ainsi un dépanner toute heures substantier de serrurier paris 92Derniers compétitifs, serrurier paris paris de dix ans d'expérience pour un dépannage rapide

Écrit par : serrurier paris 3 | 06/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.