17/03/2013

* Les gènes.

       Accueil et liste des articles

Les gènes.

 ridicule,combien,tarif,bourse,organisation,viande,cheval,salaire,mathematiques,maison,vie,credit,écriture,sexe,mot,fluctuation,santé,suicide,anorexie,boulimie,tradition,naïveté,allergie,nature,hallal,bio,eau minerale,prix choc,remballe,recyclage,couillons,arnaque,politique,science,label,sida,secret,vision,moteur perpetuel,big bang,roswell,area 51,alien,paranormal,pape,gène

Les progrès de la science sont pharamineux. Certes. Mais parfois, sans être moi-même un scientifique (diplômé du moins) j’émets quelques  doutes sur le bon sens de certaines déclarations en ce domaine. Tout comme le commun des mortels La science, mais surtout les scientifiques n’échappent pas aux phénomènes de mode. Lorsque le laser apparut sur le marché, il était bon à tout. Aussi bien pour découper de la ferraille que pour soigner la calvitie, plomber une dent, lire un Cd ou détruire un satellite espion. Il est vrai que ses applications sont multiples mais, dans bien des cas, les miracles dont il est capable sont fortement exagérés par un marketing destiné à la crédulité du peuple. Y a –t-il moins de chauves depuis l’arrivée du traitement au laser ?….j’en doute ou moins de cancer ?...j’en doute encore Dans le même état d’esprit, mélangeant science et marketing,  il  fut un temps ou la radioactivité guérissait tout. Surtout le cancer. (À cette époque, nous ne connaissions pas encore le Sida sinon…) Rien de mieux qu’une bonne rasade de potion au Radium pour vous remonter la santé ! Une préparation au thorium et radium était même censées effacer les rides du visage !

 Aujourd’hui, cette mode autour des nouvelles découvertes ou technologies n’a rien perdu de son charme. Les avancées spectaculaires sur le décorticage des gènes humains en sont bien évidemment la proie. De nos jours, pratiquement toutes nos qualités ou défauts, tant physiques que spirituels ont leur origine dans nos gènes. Les très savants chercheurs s’amusent ou plutôt gaspillent l’argent du contribuable à chercher les gènes de  l’obésité, de l’homosexualité, de l’intelligence, de l’anorexie, de l’anxiété, de la calvitie, et nous en oublions. S’il y a très certainement une partie de vraie, il est absolument clair que, dans la plupart des cas, nous faisons fausse route. S’il en était ainsi, les pessimistes qui collent tout sur le dos du destin tracé une fois pour toute, seraient des chercheurs hors pairs. Ce genre de pensées, voire d’affirmations est largement diffusées par les médias au travers d’émissions à vocation scientifique. D’éminents « spécialistes » sont alors invités et viennent débiter les connaissances à la mode. Pour contrebalancer cette stupidité récurrente, d’autres émissions invitent d’autres savants, spécialistes également qui, avec un sourire en coin, se chargent de démonter les théories des voyants astrologues. Démontrant par A + B, la bêtise de ces derniers pour penser que tout est inscrit dans les astres !  Penser que tout est inscrit dans les gènes n’est guère plus crédible.

  Ce qui est vraiment « gênant » est cette tendance à vouloir rabaisser l’intelligence de l’homme, à vouloir le déculpabiliser de tout, penser qu’il n’est pas capable de telle ou telle chose  alors que, paradoxalement, nous sommes persuadés être les « meilleurs » A vouloir constamment ôter, excuser ses fautes ou obscurcir son mérite, nous le transformons en un « con...plexé » chronique. Si votre fils est bête, c’est la faute à ses gènes. Si c’est un taré sexuel également. S’il est violent de même. S’il déprime, ce n’est pas un manque de raisonnement mais, une fatalité inscrite dans ses gènes. Si vous êtes con, ne faites surtout rien contre, c’est génétique !

Commentaires

Concernant les gênes de la personnalité,je pense que cela peut se changer. Après tout, la personnalité d'un enfant se construit également avec l'éducation qu'on lui donne. A propos d'autre chose, je pense que des chercheurs ont trouvé le gêne responsable de la calvitie. Ils cherchent maintenant une solution pour la guérir.

Écrit par : Brigitte | 25/01/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.