22/02/2013

*SANTÉ..JOIE DE VIVRE

     Accueil et liste des articles

Joie de vivre.

preuve,livre,absurdite,intelligence,goubet,anecdote,geographie,statistique,enseignement,semestre,ridicule,combien,tarif,bourse,organisation,viande,cheval,salaire,mathematiques,maison,vie,credit,écriture,sexe,mot,fluctuation,santé,suicideRien qu'en France on considère que 10 à 11% de la population est dépressive. Dans le monde, ce chiffre monte à 120 millions. Heureusement que tout le modernisme et toutes les facilités qui en découlent, œuvrent pour notre bien être. Sinon qu'en serait-il ? 

Notre intelligence fait de nous des êtres si heureux de vivre que, par an, près de 850 000 personnes se donnent "joyeusement" la mort volontairement. Sans compter qu'il faut être réaliste et bien malin, celui qui pourra nous assurer que ces chiffres n'oublient personne. Alors, afin d'affiner au maximum l'exactitude de ces données, contentons-nous d'observer ce qui se passe chez nous en France. Pays ô combien civilisé, sur la première marche du podium de sécurité sociale et aides en tous genres. Un suicide toutes les 40 minutes ! Ce qui nous donne quelque chose comme 13 000 à la fin de l'année. Sans compter, bien évidemment les tentatives loupées qui, elles, s'élèvent approximativement à 160 000 ! Enfin, comme la recherche médicale a fait les progrès connus de tous, rassurons-nous, la plupart de  ces gens étaient en parfaite santé ! Car, ne nous cachons pas la face en cherchant l'excuse que toutes ces personnes étaient âgées, au bout du rouleau, rongées par de rares maladies encore invaincues par la science. Non, pas du tout. Le problème majeur réside chez nos jeunes. Pleins de vitalité, de force et santé. La vie devant eux et pourtant, derrière les accidents de la route, le suicide est, chez les adolescents, la seconde cause de décès. Près de 1000 cas par an ! 

             Comment est-il possible que notre intelligence tant personnelle que collective ne puisse être en mesure d’apporter une solution « viable » à ces hommes et femmes en souffrance ? Comment est-il concevable que notre intelligence ne puisse pas offrir autre chose que la mort face à des problèmes qui, sommes toutes et dans la plupart des cas, peuvent être facilement résolus ?

            Ceux qui ont commis le geste irréparable n’ont pas su communiquer leur détresse. Ceux qui font parti de leur entourage, n’ont pas su comprendre à temps. Le désespoir noie le raisonnement. De même, une société désespérée perd peu à peu son raisonnement, son intelligence. Et, de manière irrémédiable, finit par mourir prématurément.

 


Extrait du livre de Jean Luc Goubet : Les 1001 aberrations de l'intelligence humaine

Les commentaires sont fermés.