04/02/2013

DES CHIFFRES ET DES LETTRES..dans la rue


    Accueil et liste des articles

DANS LA RUE

images.jpgSi nous observons la numération des maisons dans les villes les plus modernes de la planète, nous trouvons facilement une situation aberrante. Vous ne capterez peut être pas tout de suite l'intérêt de cette remarque mais cela viendra après la lecture des autres billets de ce blog. Le simple fait de supprimer une maison, ou tout un pâté de ces dernières pour faire un parking, dérange à jamais la suite logique des numéros.
C’est compréhensible. Mais, si l’intelligence des gens qui aménagent ces dîtes villes était normalement plaque-de-rue-10-x-15-cm.jpgconstituée, il n’y aurait aucune raison que cette situation s’éternise à tout jamais. Il n’est pas nécessaire de faire de hautes études d’aménagement du territoire, pour se rendre compte que les édifices, quel qu’ils soient, ne sont pas éternels. Un emplacement peut être divisé ( d’où les numéros suivit d’un « bis »), multiplié ou rayé de la carte en emportant ainsi avec lui, la suite logique dont il faisait partie. Une maison ou un édifice n’offre aucune garantie. Pour être efficace, le système de repérage doit logiquement être établi sur des bases les plus stables possibles. Il n’y a d’ailleurs pas aussi longtemps, nous avons pu constater que même deux tours de 110 étages chacune, n’offraient pas cette garantie ! Que ce soit  dans un hôtel où la numération des chambres ne se suit pas ou dans la rue, quelque part, quelqu’un ne fait pas son travail. Quelqu’un qui se dit gérer ou administrer. Ou s’il croit le faire, il le fait mal et sans le moindre soupçon d’intelligence. En effet, il suffirait de numéroter, non pas les édifices mais simplement le trottoir et le problème est réglé une fois pour toute. Si nous posons un « 5 » par terre, même si l’assemblage des maisons change, la suite des numéros reste intacte et efficace pour se repérer. Nous pouvons alors vraiment dire avec justesse : «  Je vais au numéro 5 de la rue « machin ». Alors qu’actuellement, nous cherchons une maison avec un numéro 5 dans la rue « machin ». Un numéro 5 qui n’est pas forcement après un 3 ou en face d’un 4.

numero-de-rue-vert-bis-ter-quater-a-b-c-ou-d.jpgEvidement, ceci n'a jamais empêché la Terre de tourner mais chaque grain de sable ajouté dans le foutoir de nos vies pèse en direction de catastrophes insolubles.

 


Extrait du livre de Jean Luc Goubet : Les 1001 aberrations de l'intelligence humaine

Les commentaires sont fermés.